Sur les pas de Jésus en Israël en novembre 2017

Un voyage de 8 jours au cœur de nos racines bibliques

Nous vous proposons une immersion dans la terre où Jésus a marché, à la découverte des lieux ou événements cités dans la Bible. Visites et rencontres sont prévues
pour mieux saisir l’esprit, l’enseignement et la vie de Jésus

 

» Télécharger le descriptif du voyage au format PDF

Du mardi 7 au 14 novembre 2017
Organisé par le pasteur Jean Claude CHONG
Circuit guidé par Dina Saxon
Guide agréée par le Ministère Israélien du Tourisme

1EME JOUR/MARDI

Vol avec escale en Israël. Accueil puis route vers La Galilée. Installation et dîner dans un kibboutz de Galilée

2EME JOUR/JEUDI
VILLAGE DE NAZARETH – MONT DU PRECIPICE – MONT GILBOA – LA SOURCE DE HAROD – MONT THABOR

Départ vers Nazareth, berceau du christianisme « tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut » (Luc 1 :32), la ville de la sainte famille et de l’enfance de Jésus. Visite au village Nazareth où furent mises à jour des maisons du temps de Jésus.

Poursuite vers le Mont du Précipice
« ils le chassèrent hors de la ville et le menèrent jusqu’au bord escarpé de la montagne sur laquelle leur ville était bâtie, de manière à l’en précipiter. Mais lui s’en alla, passant au-milieu d’eux » (Luc 4 :16-30). Puis découverte du Mont Gilboa, où furent tués par les Philistins, le Roi Saul et ses trois fils dans une bataille.

Le Roi David a maudit le Mont Guilboa, le cantique funèbre (Samuel 2, 1) « Montagnes de Guilboa ! Qu’il n’y ait sur vous ni rosée ni pluie, ni champs qui donnent des prémices pour les offrandes ! » (2 Sam 1:21).
Vue panoramique sur la plaine de Jezréel, « le grenier de Dieu » d’Israël. Aux pieds du Mont Guilboa se trouve la source de Harod où Guidéon combattit les Médianites. 900 ans plus tard, Jésus guérit les 10 lépreux, probablement quelque part dans cette vallée. La journée se terminera par la visite de Mont Thabor. Débora et Barak campèrent sur le Mont Thabor avec l’armée israélite avant d’attaquer et de vaincre les forces cananéennes de Sisera (Juges 4 :6-24). Le Mont Thabor lieu supposé de la transfiguration du Christ « son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection ; écoutez-le ! » (Matthieu 17:1-9) – Dîner et nuit dans un kibboutz de Galilée.

3ÈME JOUR/JEUDI
MONT DES BEATITUDES – TABGHA – CAPHARNAÜM – TRAVERSÉE EN BATEAU DU LAC DE TIBÉRIADE

Départ au centre du ministère de Jésus en Galilée, la région du « triangle évangélique » au bord nord-est du lac de Tibériade.

Montée au Mont des Béatitudes. C’est là que l’on célèbre l’enseignement des Béatitudes par Jésus « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux » (Matthieu 5 :3). Le Mont des Béatitudes est considéré comme un endroit paradisiaque le plus saisissant par sa beauté et la sérénité des lieux saints chrétiens. Descente vers Tabgha, découverte de l’église de la multiplication des pains et des poissons. L’église est érigée autour d’une roche noire, située sous l’autel, et vénérée comme étant la « table du seigneur », le lieu même où le seigneur déposa les pains et les poissons. Le sol en mosaïque dispose d’un des motifs les plus célèbres et les plus anciens – la corbeille de pains entouré de deux poissons, motif qui deviendra le symbole de la Terre Sainte.

Puis traversée en bateau du lac de Tibériade en lisant les textes de la Marche Sur Les Eaux, la Tempête Apaisée et la Pêche Miraculeuse. Prendre plaisir au spectacle qui nous entoure, tant évocateur des Evangiles. Rapide déjeuner. Continuation vers Capharnaüm la « ville de Jésus » : les îlots d’habitation dont la Maison-Eglise de Saint Pierre et les vestiges de la synagogue dans laquelle Jésus est venu prêcher « Jésus entra dans la synagogue, et il enseigna. Ils étaient frappés de sa doctrine ; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes » (Luc 11 ; 21-22). Au sud de la synagogue se dressent les ruines d’une église datant de l’époque byzantine construite au-dessus de la « Maison de Saint Pierre ». Nous visiterons les ruines de la maison et la « Domus Ecclesia » qui nous offre le premier exemple d’une « maison église » dans le monde chrétien. Dîner et nuit dans un kibboutz de Galilée.

4ÈME JOUR/VENDREDI
MONT SION – LE CÉNACLE ET TOMBEAU DU ROI DAVID – MONT DES OLIVIERS- L’ASCENSION – DOMINUS FLÉVIT – GETHSEMANI – 1ERE ET 2IEME STATION – JARDIN DE LA TOMBE

 

Départ vers le Mont Sion. Visite du tombeau du Roi David et la salle gothique du Cénacle, lieu de mémoire de la Cène et de la Pentecôte, devenue la première église chrétienne nommée « Église des Apôtres».

Ascension au Mont des Oliviers et visite de l’église de l’Eléona, arrêt panoramique avec vueimprenable sur la vieille ville de Jérusalem, l’esplanade du Temple, le cimetière juif etde lieux perpétuant le souvenir d’événements dans la « Sémana Sancta » de la vie de Jésus. Puis descente à pieds vers la vallée du Cédron, par la petite chapelle « Dominus flevit » – l’Homme qui Pleure, et vers le jardin de Géthsémani, située au pied du mont des Oliviers. Visite du jardin de Géthsémani connu pour être l’endroit où Jésus vécut sa passion spirituelle avant la Crucifixion, l’Église de l’Agonie commémore cet évènement. Rapide déjeuner. Continuation vers la célèbre Via Dolorosa dans la vieille ville, on rentre par la « Porte des Lions ». Nous visiterons la 1e station, la chapelle de la Flagellation (Elle a eu lieu avant le couronnement d’épines, et avant que le Christ ne soit associé aux paroles Ecce homo (Voici l’Homme) devant la foule) et la 2e station, la chapelle de la Condamnation et l’imposition de la Croix. Fin de l’après-midi visite dans le « Jardin de la Tombe » lieu du Golgotha, lieu de méditation et de communion. Dîner et nuit à Jérusalem.

5EME JOUR /SAMEDI
BETHLEEM – LA CITE DE DAVID – LE CARDO – LES 4 SYNAGOGUES ESPAGNOLES
LE SITE MEMORIAL 1948 – LE MUR DES LAMENTATIONS – VISITE CENTRE VILLE

Tôt le matin, visite de Bethléem, lieu de naissance de Jésus. Eglise de la Nativité. Puis nous nous rendrons à la « Cité de David » l’emplacement d’origine de la vieille ville de Jérusalem à l’époque du roi David, située au sud du mont du Temple. C’est là que le Roi David a établi son royaume, et que s’est écrite l’histoire du peuple d’Israël. Aujourd’hui, la Cité de David est un parc archéologique. On pourra constater l’importance géostratégique de la Cité de David. On arrive dans la Zone « G » : La structure en marches de pierre considérée vraisemblablement un bâtiment royal, tel que le palais de roi : la maison d’Ahiél, maison typique Israélienne habitées par des notables (restes de meubles en bois d’importation, toilettes privées et une cinquantaine de « bulles » (sceaux en argile). Le parcours nous entraîne ensuite dans un tunnel souterrain creusé à l’époque cananéenne et servant de passage protégé pour arriver à la source du Gihon. Pendant la période du premier et du second Temple, l’eau de la source était également utilisée pour les libations. Salomon fut couronné roi près de cette source : « (Ils) firent monter Salomon sur la mule du roi David et le conduisirent vers le Gihon… On sonna du chofar et tout le peuple dit : »Vive le roi Salomon ! » (Rois I, ch. 1 :38-40). On peut ensuite emprunter le tunnel d’Ezéchias, qui au terme d’un parcours d’environ 40 minutes (533 mètres de long avec de l’eau jusqu’aux genoux !) va nous conduire du Gihon jusqu’au bassin de Siloé, entouré d’arbres fruitiers de toutes sortes, richement alimentés en eau, ce qui a valu à ces vergers le nom de « jardin royal ». Du temps de Jésus « et lui dit: va, et lave-toi au réservoir de Siloé. Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair « (Jean 9 :7).

Continuation vers le quartier juif de Jérusalem qui mêle vestiges archéologiques et nouveaux bâtiments. Ces vestiges fournissent un témoignage vivant du passé juif de la capitale d’Israël, qui a pris fin en l’an 70 de notre ère. Rapide déjeuner. Passage par le fameux « Cardo », ancienne rue principale de la période romaine. Visite des «4 synagogues espagnoles » de l’époque Ottomane (XVIe et XVIIe siècles), puis le site mémorial 1948 (lieu commémoratif pour les combattants morts dans la défense du quartier juif au cours de la guerre d’Indépendance en 1948). Arrivée au Mur des Lamentations, site le plus sacré pour le peuple juif. Le Mur est le symbole d’un passé somptueux et de la permanence de l’histoire juive à travers ses exodes et ses exils. En fin de journée, visite du Centre-ville (à pied), en passant par la mairie, les rues Jaffa, Ben Yehouda, King Georges et enfin le grand marché « Mahané Yehuda ». Dîner et nuit à Jérusalem.

6EME JOUR/DIMANCHE
MUSEE YAD VASHEM – LA TOMBE DE SAMSON – TEL BET SHEMESH – TEL AZEKA

Le matin, temps de recueillement à la colline de Yad Vashém, lieu de mémoire de la Shoah : la chambre du souvenir et le mémorial des enfants. Rapide déjeuner. L’après-midi, visite la Tombe de Samson « Les enfants d’Israël firent encore ce qui déplaît à l’Éternel; et l’ Éternel les livra entre les mains des Philistins, pendant quarante ans. » (Juges 13/1). L’existence du peuple est en cause. Dieu leur suscite alors providentiellement un juge, le douzième, Samson. Célèbre pour sa force physique extraordinaire, il conduit la lutte d’Israël contre son pire ennemi, les Philistins. La Parole de Dieu nous invite maintenant à suivre la vie publique de Samson, depuis son appel au service (13 : 25), jusqu’à sa mort (16 : 30).
Continuation vers le site ancien de Bet Shemesh (« maison du Soleil » en hébreu). Située dans la vallée de Sorék, imprégnée des événements fabuleux de l’histoire de Samson, qui lutta contre ses voisins philistins. De cet endroit, les habitants eurent la chance de voir l’arche de l’alliance revenir à Bét-Shémésh sur un chariot conduit par des bœufs depuis le pays des Philistins (1 Samuel 6). Visite de Tel Azéka. Cette ville ait été choisie pour servir de cadre au combat de David et Goliath. Cette ville de l’ancien royaume de Juda se trouvait à un emplacement stratégique, surplombant la vallée d’Elah. David, en affrontant Goliath, fit fuir l’ennemi et offrit la victoire à Saül. L’exploit de David est l’événement le plus réputé, mais de nombreuses batailles eurent lieu postérieurement à cet emplacement. Azéka fût l’une des dernières villes à tomber entre les mains des Babyloniens lors de l’invasion de Juda en 586 av. JC. Dîner et nuit à Jérusalem.

7EME JOUR/ LUNDI
QSAR EL YAHOUDE – EN-GUEDI – MASSADA – BAIGNADE DANS LA MER MORTE – RICK WIENECKE

Départ vers Qsar el Yahoude, dans la Vallée du Jourdain, site présumé où Jésus aurait été baptisé par Jean le Baptiste. « Face à Béthanie, au-delà du Jourdain, Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint Esprit et de feu. »
(Mathieu 3 :11)
Continuation vers En-Guédi, la plus grande oasis du rivage occidental de la Mer Morte. En-Guédi veut littéralement dire « la source de l’enfant (bouc). » Les jeunes bouquetins de Nubie vécurent continuellement près des sources d’En-Guédi. Cité dans la Bible lorsque David fuyait le Roi Saül, les poursuivants recherchèrent les « rochers des bouquetins de Nubie » dans les environs d’En-Guédi. Dans une cave des alentours, David coupa le coin de la robe de Saül (1 Sam 24). Connu pour sa faune, sa flore, ses grottes et ses somptueuses sources et cascades, En-Guédi offre à ses visiteurs un décor paradisiaque. Visite de la synagogue d’En-Guédi, datant de la période romaine et byzantine. La synagogue comprend une magnifique mosaïque au sol où figurent les treize ancêtres de l’humanité et les douze signes du zodiaque, mais également une inscription en araméen conseillant aux habitants de se conduire suivant les règles du village, prédisant malédiction á quiconque violerait le secret d’En-Guédi.
Rapide déjeuner.

Départ pour la découverte de Massada, forteresse imprenable construite par Hérode le Grand, mais aussi un sanctuaire d’héroïsme et un symbole de la résistance juive contre l’occupant romain lors de la Grande Révolte, en l’an 70. Pour éviter la capture et l’esclavagisme, ils préférèrent se donner la mort. Les vestiges sur place sont des preuves de ce tragique événement. Ce site fut classé par l’Unesco, en 2001, au Patrimoine mondial de l’Humanité. Montée et descente en téléphérique à la forteresse. Nous ferons le tour des Palais nord d’Hérode, ses entrepôts, la chambre des « sorts », la synagogue, les bains « romains », les citernes d’eaux et l’église byzantine.

Baignade dans la Mer morte, dans les eaux saturées en sel dans lesquelles il est impossible de couler. Avant notre retour à l’hôtel, nous visiterons la manufacture « Ahava » qui exploite les riches minéraux de la Mer Morte. Route vers Arad et rencontre avec Rick WIENECKE, sculpteur Chrétien et Canadien, dont l’atelier se situe dans la ville d’Arad. Découverte de ses œuvres dont « La Fontaine aux larmes », œuvre bouleversante autour de la crucifixion et de la Shoa. Dîner et nuit à Jérusalem.

8EME JOUR/MARDI

Transfert à l’aéroport de TEL AVIV. Assistance aux formalités et envol (avec escale) pour Paris.

Prix par personne : 1490 € TTC**

Ce prix inclut :
Les vols Paris / Tel Aviv /Paris avec une courte escale / L’accueil et transferts aéroport/hôtel/aéroport / L’hébergement (base chambre double ou triple) dans des hôtels ou hôtels kibboutz 3 étoiles, en pension complète. Supplément pour chambre single : 380 €/ pers / Bus climatisé tout confort / Un guide en français, professionnel et agréé / Les frais d’entrées dans les sites touristiques mentionnés dans le programme.

Commentaire sur “Sur les pas de Jésus en Israël en novembre 2017”

Les commentaires sont fermés.